Le vrai meilleur film de l’année : Les Banshees d’Inisherin

Lecture 2 min.

Favori des Golden Globes avec neuf nominations, le dernier long-métrage de Martin McDonagh (Bons Baisers de Bruges, Three Billboards : les panneaux de la vengeance) est reparti avec le trophée du meilleur scénario original, du meilleur acteur dans une comédie (pour Colin Farell) et celui de la meilleure comédie. De comique, il ne faut retenir que l’absurdité des dialogues, de l’argument mince de cette pittoresque histoire qui se déroule sur l’île, fictive, d’Inisherin, au large de la côte ouest de l’Irlande. 

Le 1er avril 1923, Pádraic (Colin Farell) est dévasté lorsque son compagnon de beuverie, le mélomane Colm (Brendan Gleeson), lui annonce, avec l’âpreté d’un caractère insulaire, qu’il souhaite mettre fin à leur amitié. Comme toile de fond à cette bisbille, la verte Eirin qui fume, ravagée par la guerre civile, et qui donne au film un certain tissu métaphorique. Pádraic, qui n’est pas le plus vif des hommes, s’entête et la comédie burlesque, articulée autour du thème de l’idiot du village, noircit et s’empourpre lorsque Colm menace de se couper un doigt à chaque fois que son ancien camarade osera lui adresser la parole. 

Martin McDonagh revient à son Irlande natale avec un duo gagnant (In Bruges) pour signer l’un si ce n’est le meilleur film de l’année. D’une brouille confinée sur les pâturages d’une île imaginaire, McDonagh tire un drame grimaçant, aux accents irlandais à couper à la cisaille et existentiels. On convoquera sans doute Samuel Beckett devant la réflexion angoissée et claustrophobe de Colm, qui aspire à une certaine éternité, et surtout de Siobhan (magistrale Kerry Condon), sœur de Pádraic, qui n’en peut plus de la folie qui suinte à Inisherin sans jamais éclater. Une atmosphère moite, humide de sang et d’un brouillard parfois mystique enveloppe ce drame génial d’originalité qui vire à la tragédie. 

Une honte absolue pour la rédaction de Salles Obscures qui n’a pas daigné inclure Les Banshees d’Inisherin dans son top des meilleurs films de l’année 2022. 

Timothée Wallut (membre de la rédaction)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s